Allemanche: La plaine
Parc éolien de La Croix Benjamin (Potangis / Esclavoles-Lurey))
La Celle-sous-Chantemerle
Le moulin d'Anglure
Les quais de Marcilly-sur-Seine

Marsangis

  • Maire : Monsieur Philippe LEBEGUE
  • 1er adjoint : Monsieur Régis JEANSON

Conseillers Municipaux

  • Madame  Sylvette LEBRUN
  • Madame  Annie LEBRUN
  • Monsieur  Jean Luc PICARD
  • Monsieur  Mathieu PICARD

 La secrétaire de mairie : Madame Sylvie ARNOULD

  • Horaire d’ouverture : la mardi de 8h30 à 10h00
  • Nombre d’habitants : 52

Adresse

  • Mairie
  • 51260 MARSANGIS
  • Tel: 03 26 42 72 67

Noms des habitants

  • Marsangeot(e)s

Histoire de la commune

Autrefois ce petit village s'appelait « Massanqis » en 1131, puis a pris l'appellation Marsangis Gallo-romaine en 1812. Dans ce petit village, on y cultivait du blé, de l'avoine, du seigle, des prairies artificielles, de l'orge, des pommes de terres, de la betterave fourragère et du sarrazin.

  • Suite à l'incendie de l'église qui s'est produit le 29 octobre 1897, le maître d'autel a été détruit et le mobilier est endommagé. Les murs  et les voûtes sont dégradés et noircis.
  • Le 25 octobre 1837, le financement de la construction d'une mairie- école fût accordé. Cependant en 1940 pendant l'occupation des Allemands, l'école fut pillée et saccagée par des soldats hitlériens. Ils ont brûlés la bibliothèque et son contenu.

Point touristique :

La fontaine de Saint Gengoult : Cette fontaine récemment rénovée, guérissait des engelures

L'aspect guérissant de la fontaine Saint-Gengoult dissimule un mythe bien avéré sur l'infidélité conjugale.
À Marsangis, Gengoult est aussi le patron de l'église paroissiale.
Située dans une zone autrefois marécageuse, la fontaine se rencontre au pied d'un talus, sur la partie droite de la D5, entre Anglure et Marsangis, à quelques centaines de mètres du village.
Gengoult, contemporain du VIIIe siècle, est un militaire au service de Pépin le Bref qu'il accompagne dans ses expéditions guerrières. Entre deux campagnes, il épouse Ganéa, une très belle jeune femme dont les vertus n'égalaient pas, tant s'en faut, celles de son époux, laquelle trompe son mari effrontément.

Mis au courant de son infortune, Gengoult demande à son épouse de tremper son bras dans les eaux d'une source miraculeusement rapportée par le saint personnage. À ce jugement de Dieu, Ganéa ressortira son membre noirci et décharné. Confondue, elle fera assassiner son époux par son amant en 711.
Le culte de Gengoult est très présent dans l'Aube avec huit fontaines, existantes ou disparues, placées sous son patronage. Il s'agit des localités suivantes : Rouilly-Sacey, Ormes, Mathaux, Fontette, Chassericourt, Juvanzé, Vougray et Courmononcle.
Comme à Marsangis, où le saint guérissait les engelures, Gengoult est surtout invoqué en faveur des affections cutanées. Ainsi, à Vougrey, il était sollicité en faveur de la guérison du « mal de Saint-Gengoult », autrement nommé « virolot », désignant le panaris.
Différemment, à Fontette, dans la nuit du 11 mai, jour de la mort de Gengoult, pour flétrir la conduite adultère, on pratiquait les « chemins jaunes », constitués de fleurs de genêt ou de renoncules d'eau, reliant les maisons de celui et de celle dont la conduite attentait aux bonnes mœurs de la communauté villageoise.

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir les bulletins de votre Communauté de Communes.
Si vous avez des enfants, vous pouvez vous inscrire, en plus, à la news scolaire. (choisissez et cochez la ou les news qui vous intéresse ci-dessous)

Communauté de Communes
Promenade de l'Aube
51260 Anglure

Tèl: 03 26 42 75 18

Mentions légales                                                           Administration